Les classes préparatoires voie scientifique

 

 

Les classes préparatoires économiques et commerciales, voie scientifique, sont une des voies d’accès aux grandes écoles de gestion. Elles permettent aux élèves de terminale S de consolider leur formation et de préparer les différents concours des grandes écoles de gestion.

 

Ces classes offrent aux étudiants des débouchés variés et des carrières de cadres supérieurs de haut niveau. Ceux qui accèdent aux plus renommées des écoles, comme HEC, l’ESSEC, l’ESCP, peuvent envisager l’accès à des fonctions de « cadres dirigeants » à l’égal de ceux issus des formations les plus prestigieuses (d’ingénieurs par exemple). Le caractère généraliste et diversifié de la formation contribue à rendre les anciens élèves particulièrement attractifs sur le marché de l’emploi.

 

La prépa voie scientifique accueille plus de la moitié des étudiants des classes préparatoires économiques et commerciales.

 

Il existe environ 100 classes préparatoires économiques et commerciales, voie scientifique, dans les lycées publics et privés sous contrat. Pour connaître ces lycées et leurs caractéristiques, consultez le site du Ministère de l’éducation nationale : www.admission-postbac.fr/

 

 

Le profil pour suivre une prépa voie scientifique

 

Les classes préparatoires économiques et commerciales, voie scientifique, accueillent les bacheliers S.

 

Pour les élèves de terminale S, bons en mathématiques, aimant les lettres et les langues, mais moins attirés par la physique, la chimie ou la biologie, la voie scientifique est un chemin de la réussite et de l’épanouissement. C’est, en effet, une des très rares filières de l’enseignement supérieur offrant à la fois une formation généraliste (philosophique, littéraire, linguistique, historique et géographique), mais aussi mathématique de haut niveau.

 

 

Les qualités pour y entrer et réussir ?

 

  • un bon niveau en terminale S car l’enseignement dispensé dans la voie scientifique est en continuité logique avec celui suivi en amont,
  • un bon niveau de mathématiques. Les épreuves de mathématiques sont importantes à l’écrit des concours. Par ailleurs, certains des métiers préparés dans les grandes écoles de commerce et de management, comme ceux de la finance, exigent de bonnes compétences dans cette discipline,
  • un intérêt pour les enseignements littéraires (lettres, philosophie), les langues et l’histoire-géographie. Parmi la grande variété des épreuves proposées aux concours, la dissertation apparaît à deux reprises en culture générale et en histoire, géographie et géopolitique du monde contemporain,
  • un dossier équilibré : les étudiants ayant les meilleures chances de réussite dans la voie scientifique sont ceux présentant un profil assez homogène, même si un point faible ici ou là peut toujours être rattrapé ou compensé,
  • une ouverture sur les grandes questions contemporaines.

 

Outre les qualités « académiques » indispensables, la réussite dépend aussi, et peut-être surtout, de la motivation, de la capacité et des méthodes de travail, de la curiosité intellectuelle toujours en éveil, du désir de se cultiver, voire des qualités humaines dont on fera preuve.

 

 

Les matières enseignées en prépa ECS

 

La scolarité s’effectue sur deux ans et le volume horaire des différentes matières est identique en première et en deuxième année.

 

Enseignements et horaires hebdomadaires :

Disciplines Première année Deuxième année
Mathématiques et informatique 9h (dont 2 heures de TD) + 1 heure d’informatique* 9h (dont 2 heures de TD) + 1 heure d’informatique*
Culture générale 6h 6h
Langue vivante 1 3h 3h
Langue vivante 2 3h 3h
Histoire, géographie et géopolitique du monde contemporain 6h 6h
Initiation à l’économie (en option) 1h 1h
Education Physique et Sportive 2h 2h

 
A ces horaires de cours, il faut ajouter :

  • des interrogations orales dans toutes les disciplines permettant aux étudiants d’être bien encadrés et de bénéficier d’un suivi personnalisé par leurs professeurs,
  • des devoirs et concours blancs périodiques.

 

Les neuf heures de cours hebdomadaires de mathématiques, auxquelles vient s’ajouter une heure d’informatique, démontrent l’importance de la dimension scientifique de la formation. Les épreuves de mathématiques représentent entre un quart et un tiers des coefficients des écrits des concours. Certains concours, comme celui d’HEC, imposent une épreuve à l’oral dans cette discipline.

 

Cependant, trois autres groupes de disciplines jouent un rôle significatif et se partagent, à égalité, le reste des horaires :

  • la culture générale, philosophique et littéraire, bénéficie de six heures de cours hebdomadaires, en première comme en seconde année. L’addition des différentes épreuves (dissertation, résumé/synthèse) « pèse » elle aussi de un quart à un tiers des coefficients des concours.
  • les cours hebdomadaires correspondant aux deux langues vivantes (dont obligatoirement l’anglais, en première ou en seconde langue) représentent, ensemble, un poids similaire à la culture générale.
  • enfin l’histoire, la géographie et la géopolitique du monde contemporain bénéficient de six heures de cours hebdomadaires aussi. Ces disciplines représentent en moyenne 20% du total des coefficients de l’écrit des concours.

 

Les étudiants peuvent aussi suivre un enseignement facultatif d’économie (une heure hebdomadaire dans chacune des deux années) pour préciser et compléter l’étude des notions et des mécanismes de l’économie.
Les programmes sont, pour la culture générale et les langues, les mêmes que dans les voies économique et technologique.

 

 

Que faire après deux ans de Prépa voie scientifique ?

 

Très rares sont les candidats qui, engagés à bon escient dans cette voie de formation prépa et travaillant normalement, restent sur le bord du chemin, sans emploi adapté à leurs centres d’intérêt. Les débouchés sont en effet très vastes : concours des grandes écoles de commerce et de quelques autres grandes écoles, éventuellement réorientation à l’Université.

 

→ SE PRESENTER AUX CONCOURS DES GRANDES ECOLES DE COMMERCE

 

Après deux ans d’études, les étudiants présentent les concours des écoles de management. En culture générale et en langues, les épreuves des concours sont les mêmes pour les trois voies. En histoire, géographie et géopolitique du monde contemporain et en mathématiques, les épreuves sont spécifiques.
À l’écrit des concours, les coefficients sont, en général, équilibrés entre la culture générale, les langues, l’histoire, géographie et géopolitique du monde contemporain, les mathématiques. À l’oral, les épreuves d’entretien et de langues sont déterminantes.
Pour réussir, il faut avoir un profil équilibré et ne négliger aucune matière.

 

→ SE PRESENTER A D’AUTRES CONCOURS DE GRANDES ECOLES

 

Les classes préparatoires économiques et commerciales offrent la possibilité de passer d’autres concours des grandes écoles :

  • les concours des Instituts d’Etudes politiques
  • l’École normale supérieure de Cachan (www.ens-cachan.fr)
  • l’École nationale de statistique et d’administration économique (ENSAE, www.ensae.fr) offre des places aux étudiants des classes préparatoires économiques et commerciales avec, à l’écrit et à l’oral, la possibilité de choisir une épreuve d’histoire et de géographie économiques.

 

À signaler aussi, la Banque d’Épreuves des Concours des Écoles d’Actuariat et Statistique, qui recrute sur le programme de la voie S.

 

→ CHANGER D’ORIENTATION

 

Les changements d’orientation sont rares mais ne présentent pas de difficulté.
Il est possible de se réorienter soit après la première année de classe préparatoire, soit après la deuxième année.

  • Les étudiants de classes préparatoires économiques et commerciales, voie scientifique, peuvent poursuivre leurs études en MASS (mathématiques appliquées aux sciences sociales), études pour lesquelles ils sont très bien formés.
  • Tous les lycées passent des conventions avec les universités de sciences économiques et de gestion qui permettent aux étudiants d’obtenir des équivalences, d’entrer en année de L2 à l’université (à la fin de la première année de classe préparatoire), ou en année de L3 (à la fin de la deuxième année). Il est conseillé d’avoir suivi en classe préparatoire l’option économie. Selon les universités, il faut quelquefois prévoir de repasser certains examens.
  • Il est aussi possible de se réorienter dans d’autres filières : Instituts d’Études Politiques, UFR de lettres, philosophie, histoire, langues, langues + économie, mathématiques.

 

 

* Durée moyenne à raison de 5 mn par étudiant, par groupes de 12 étudiants.